Faites le test !

Que puis-je faire ?

CATHERINE, 42 ans

Il existe une série de manières pour contribuer à une meilleure qualité de l’air, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. Respirer un air pollué est également difficile à éviter, mais vous pouvez, dans certaines situations, le limiter. En tant que jeune maman de deux enfants, Catherine (42 ans) trouve par exemple très important de sensibiliser ses progénitures aux déplacements et à la consommation d’énergie. C’est pourquoi ils prennent régulièrement les transports en commun ou le vélo à la place de la voiture. Évidemment, elle aime aussi protéger sa famille contre la pollution de l’air.

 

En savoir plus

Que puis-je faire à mon niveau ?

Parvenir à avoir un air sain est une responsabilité partagée. En effet, même si les autorités assument leur part, vous pouvez aussi y contribuer.

Il existe une série de manières pour contribuer à une meilleure qualité de l’air, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. Respirer un air pollué est également difficile à éviter, mais vous pouvez, dans certaines situations, le limiter. Découvrez ici la marche à suivre.

Comment puis-je procéder pour réduire l’exposition aux polluants ?

Il est difficile d’éviter toute exposition à l’air pollué, mais vous pouvez toutefois limiter votre propre exposition dans certains cas. Voici quelques conseils qui peuvent déjà faire la différence :

Arrêtez de fumer. La quantité de particules fines inhalées via la fumée de cigarette est beaucoup plus élevée que la quantité de particules fines que vous respirez à cause de l’air pollué.

Ventilez. La qualité de l’air à l’intérieur de la maison est souvent moins bonne qu’à l’extérieur, en raison de différentes sources qui polluent l’air intérieur.  La pollution extérieure qui s’introduit à l’intérieur n’est pas bien évacuée et va s’y accumuler. C’est la raison pour laquelle il est essentiel de veiller à une ventilation (évacuation continue de l’air pollué et apport d’air frais) et une aération continues (créer un courant d’air bref, important et frais en ouvrant grand les fenêtres et/ou portes qui sont en contact avec l’air extérieur). Si vous en avez la possibilité, il est préférable de ventiler et d’aérer du côté de la maison où il y a le moins de circulation. Si ce n’est pas possible, aérez avant et après les heures de pointe. Dans tous les cas, ne laissez pas les fenêtres fermées toute la journée.

 Déplacez-vous intelligemment. En ville aussi, la qualité de l’air peut fortement varier. En façade, une rue au trafic dense génère des substances nocives qui stagnent dans l’air. A l’arrière des bâtiments, l’air est plus sain. Cela peut aller jusqu’à des concentrations 10 fois plus fortes sur à peine 100 mètres ! C’est pourquoi il est conseillé de marcher ou rouler à vélo sur des routes moins fréquentées. De cette façon, vous respirerez moins de substances nocives.

Les exercices physiques (sports/vélo) en plein air sont-ils mauvais pour la santé ?

Pratiquer un sport est bon pour la santé. Ne vous laissez donc pas décourager par la mauvaise qualité de l’air. Les sportifs inspirent plus d’air, et donc plus d’air pollué. Cela peut avoir un effet important sur leur santé. Les avantages du sport sur la santé sont largement supérieurs aux effets néfastes de l’inhalation d’air pollué.

 

Il n’y a donc à l’heure actuelle aucune raison de déconseiller le sport en plein air. En outre, plus les adeptes du sport en extérieur sont nombreux, moins il y a d’émissions polluantes liées à la circulation.

Il est par contre conseillé d’éviter les voies où la circulation est dense si vous avez le choix. Le déplacement intelligent s’applique également lorsque vous faites du sport.

Que puis-je faire de mon côté pour réduire la quantité de substances polluantes que j’émets ?

Il existe différentes manières d’agir à ce niveau et de contribuer ainsi à une amélioration de la qualité de l’air. Au risque de reprendre un cliché, ne dit-on pas que les petits ruisseaux font les grandes rivières ? Si tout le monde fait les bons choix à propos de sa propre consommation d’énergie, la qualité de l’air s’améliorera bien plus rapidement.

Réduire l’usage de la voiture

La circulation routière est l’une des principales sources de pollution atmosphérique. Réduisez donc autant que possible vos trajets en voiture. Réduire la circulation contribue à résoudre les problèmes de santé de la société. Conclusion : plus la circulation diminue, mieux c’est.

Pour les courtes distances, privilégiez le vélo ou la marche à pied. Pour les plus longs trajets, les transports en commun peuvent constituer une alternative, tout comme le covoiturage. Pourquoi ne pas également penser au covoiturage ? En partageant une voiture avec d’autres personnes, vous l’utilisez bien entendu moins et en avez un usage plus raisonné.

Si vous avez malgré tout besoin d’une voiture, optez pour un modèle à faible consommation d’énergie et à émissions réduites et tentez de rouler de la manière la plus écologique possible. En savoir plus? Cliquez ici.

 

Chauffage des bâtiments

Le chauffage des maisons et bâtiments constitue une source importante de pollution atmosphérique. Vous pouvez chauffer votre habitation avec différents types d’énergie : combustibles fossiles (charbon, diesel, essence, gaz), biomasse (bois), sources naturelles (soleil, géothermie), électricité ou chaleur résiduelle de l’industrie. Les émissions liées au chauffage des habitations et des bâtiments dépendent de la source d’énergie et de la technologie de combustion utilisées. Seuls les systèmes basés sur les sources naturelles (par ex. l’énergie solaire) ne produiraient pas d’émission.

Puis-je encore utiliser un feu ouvert ou une chaudière multi-combustible et puis-je encore faire brûler des bougies ?

Le feu ouvert, le poêle à bois ou à charbon sont les plus grands pollueurs de la maison. En effet, pendant la combustion, des gaz et des particules fines nocives pour la santé des habitants et des voisins sont libérés. Dans les maisons où l’on fait du feu, l’on mesure d’importantes concentrations de particules fines et de particules de fumée nocives comme les HAP (Hydrocarbures aromatisés polycycliques).

Faire brûler des bougies peut sembler inoffensif. Mais elles entraînent toutefois une importante pollution de l’air. C’est la raison pour laquelle l’on déconseille aux asthmatiques de faire brûler des bougies ou de l’encens s’ils veulent réduire leurs symptômes

Dans le jardin

En été, le barbecue participe aussi à la pollution de l’air. Essayez de limiter la fumée au maximum pour vous et vos voisins en choisissant un barbecue électrique ou au gaz.
Les feux dans le jardin sont totalement déconseillés. Déposez vos déchets verts dans un parc à conteneurs.

Close
Que puis-je faire? Voici quelques phrases sur la pollution de l’air.
Indiquez si elles sont vraies ou fausses.
Répondez par vrai ou par faux à la question et passez à l’étape suivante
En savoir plus
  • 1. À cause de la pollution de l’air, je ne peux plus pratiquer de sport à l’extérieur.
    Bonne réponse ! Mauvaise réponse
    Question suivante
  • 2. Pour des des distances en dessous de 5 km, il vaut mieux que je prenne le vélo ou que je marche.
    Bonne réponse ! Mauvaise réponse
    Question suivante
  • 3. La combustion des bougies ou d’encens est dangereuse pour la santé.
    Bonne réponse ! Mauvaise réponse
    Question suivante
  • 4. J’évite de ventiler pendant les heures de points.
    Bonne réponse ! Mauvaise réponse
    Question suivante
  • 5. Par sa simple utilisation, un feu ouvert produit de la fumée nocive pour la santé.
    Bonne réponse ! Mauvaise réponse
    Question suivante
Votre score 0/5
Close
Alles weten?

Wat is fijn stof en ultrafijn stof?

Fijn stof is een verzamelnaam voor kleine, met het blote oog onzichtbare, deeltjes die in de lucht zweven zoals bijvoorbeeld roetdeeltjes. Deze deeltjes verschillen in oorsprong, grootte en samenstelling. Fijn stof is het onderdeel van luchtverontreiniging dat voor de meeste gezondheidseffecten zorgt. Hoe kleiner de deeltjes zijn, hoe dieper ze in de longen terecht komen en hoe meer schade ze kunnen aanrichten.

Fijn stof kan gedefinieerd worden als:

  • PM10: ‘grof’ fijn stof. Dit zijn deeltjes met een diameter kleiner dan 10 micrometer* (μm). Een haar is 5x zo dik.
  • PM2,5: ‘fijn’ fijn stof met een diameter kleiner dan 2,5 μm. PM2,5 bestaat vooral uit deeltjes die ontstaan bij verbrandingsprocessen, zoals roetdeeltjes bij dieselmotoren.
  • PM1: deeltjes met een diameter kleiner dan 1 μm.
  • P M0,1: ultrafijn stof. Dit zijn deeltjes met een diameter kleiner dan 0,1 μm.
  • *1 μm = 0,001 mm.

Wat is stikstofdioxide (NO2)?

Stikstofdioxide is het gas dat ontstaat bij verbranding. In de buitenlucht is het verkeer de belangrijkste bron van stikstofdioxide. Stikstofdioxide is een stof die makkelijk kan worden gemeten. Als de concentratie stikstofdioxide hoog is, dan is de concentratie van andere uitstoot van verkeer vaak ook hoog. Daarom wordt stikstofdioxide vaak gebruikt als maat voor de luchtvervuiling door het verkeer. Het is een zogenaamde verkeersindicator.

Wat is roet?

Roet bestaat uit kleine deeltjes die ontstaan bij verbrandingsprocessen. Het wordt soms ook zwarte rook of elementair koolstof genoemd. Roet behoort tot het fijn stof, maar kan ook afzonderlijk gemeten worden. Enerzijds omdat dit een betere maat is voor verkeersgerelateerde luchtverontreiniging, anderzijds omdat dit volgens de meest recente inzichten een betere indicator van gezondheidseffecten kan zijn.

Wat is ozon (O3)?

Ozon is een gas. Het wordt onder invloed van zonlicht gevormd uit stikstofoxiden en koolwaterstoffen. De concentratie ozon wordt sterk beïnvloed door het weer. Hoge concentraties ozon zien we vooral in de zomer op zonnige, windstille dagen met oostenwind. Met name ‘s middags en in de vroege avond. De hoeveelheid ozon loopt gedurende de dag op en is het hoogst tussen 12.00 en 20.00 uur. ’s Nachts wordt ozon op leefniveau weer grotendeels afgebroken.