Faites le test !

Quel est le lien entre la pollution de l’air et la santé  ?

Thomas, 10 ans

Grâce à des années d’efforts en Europe, la qualité de l’air est bien meilleure que les années précédentes, mais l’air en journée n’est pas encore entièrement propre. Elle peut être encore bien meilleure. Des recherches scientifiques montrent que la pollution de l’air a une grande influence sur notre santé. Une forme légère d’asthme a récemment été découverte chez Thomas (10 ans). Depuis, il prend des médicaments lorsqu’il pratique ses sports favoris, l’athlétisme et le skateboard. Chez les personnes âgées qui ont déjà subi une maladie pulmonaire ou cardiaque, respirer un air pollué peut mener à des risques beaucoup plus élevés.

Quel est le lien entre la pollution de l’air et la santé  ?

Il ressort d’une étude scientifique que la pollution de l’air a un impact important sur la santé. Elle entraîne en effet une augmentation des risques d’affection chez les enfants, les personnes âgées et les personnes souffrant d’affections pulmonaires ou de maladies cardiovasculaires.

 

On prévoit donc qu’une exposition pendant toute une vie aux concentrations actuelles de particules fines présentes dans l’air peut réduire notre espérance moyenne de vie d’un an. La pollution atmosphérique a surtout des effets sur les voies respiratoires et sur le système cardiovasculaire.

 

L’effet de la pollution atmosphérique sur la réduction d’années de vie en bonne santé ou la qualité de vie de la population en général est :

 • comparable aux conséquences du surpoids et du manque d’exercice ;

• supérieur qu’en cas d’accidents de la circulation et de maladies infectieuses.

• inférieur à celui de la cigarette, supérieur quand on est un fumeur passif ;

Attention : il s’agit ici de l’effet sur l’ensemble de la population et non sur un individu.

 

Quelle est la dangerosité de la pollution atmosphérique ? Est-ce que tout ce qui est dans l’air est dangereux ?

La pollution de l’air se compose d’un mélange de substances. Tous les polluants ne sont pas aussi néfastes pour la santé. Tout dépend principalement de la nocivité de la substance, de sa concentration dans l’air et de la durée de votre exposition. Dans la région de l’Europe du Nord-Ouest (ENO), ce sont surtout les particules fines, les dioxydes d’azote, la suie et l’ozone qui engendrent des problèmes de santé. Plus les particules sont fines, plus elles s’enfoncent dans les poumons et plus elles peuvent entraîner des dégâts importants.

Vous pouvez lire plus sur les effets des particules fines, des oxydes d'azote, de la suie et de l'ozone sur la santé ici.

 La pollution atmosphérique est-elle dangereuse pour tout le monde ?

Plus l’exposition aux polluants atmosphériques est longue plus les concentrations sont élevées, et plus la pollution est néfaste pour la santé. Même si nous étions tous logés à la même enseigne, tout le monde ne développerait pas pour autant des problèmes de santé à la même vitesse. Ce phénomène s’explique par le fait que chacun réagit différemment. Il convient dès lors de faire la distinction entre les personnes ‘saines’ et les groupes à risque, qui incluent principalement les jeunes enfants, les personnes âgées, les personnes atteintes de maladies chroniques des voies respiratoires et les personnes souffrant de maladies cardiovasculaires.

Puis-je tomber malade ou mourir à cause de la pollution atmosphérique ?

L’inhalation pendant de longues périodes d’air pollué lié au trafic (un mélange de particules fines, de dioxyde d’azote et de suie) peut entraîner une diminution durable de la fonction pulmonaire et provoquer ou aggraver des affections des voies respiratoires comme la toux et l’asthme. La fréquence des maladies cardiovasculaires – vasoconstriction, augmentation de la coagulation, augmentation du rythme cardiaque, infarctus ou hémorragie cérébrale – peut également augmenter. Ces phénomènes peuvent entraîner des hospitalisations et des décès prématurés. Même une courte exposition à une haute concentration de particules fines peut provoquer des maladies des voies respiratoires ou des attaques cardiaques.

 

Plus il y a de l'ozone dans l’air, plus les personnes à se plaindre de problèmes de santé sont nombreuses, et plus des derniers sont graves. Les patients atteints d’affections des voies respiratoires et les enfants sont plus sensibles à l’ozone. Par ailleurs, environ 10 % de la population présentent des réactions plus importantes à l’ozone sans raison évidente. Les principaux effets sur la santé en cas d’exposition de courte durée sont : irritations des yeux, du nez et de la gorge, symptômes des voies respiratoires tels que la toux, douleur à la poitrine, essoufflement, augmentation de la fréquence et de la gravité des symptômes chez les personnes atteintes de bronchopneumopathie chronique obstructive, sensations de malaise, dyspnée, céphalée, nausée, étourdissement, diminution de la fonction pulmonaire. Ces symptômes disparaissent en général automatiquement dès que la concentration d’ozone diminue. Les effets sur la santé d’une exposition à l’ozone à long terme ne sont pas encore clairement établis.

Close
Quel est le lien entre la pollution de l’air et la santé? Quels effets peuvent avoir les substances nocives dans l’air les plus courantes sur notre santé? Thomas nous explique.
Déplacez et déposez les particules sur Thomas pour découvrir leurs effets sur la santé
NO2
Suie
Particule
fine
Ozone
Close

  • Dioxyde d’azote

    Le dioxyde d'azote apparait par combustion. Des concentrations élevées de dioxyde d'azote peuvent provoquer une irritation des yeux, du nez et de la gorge et causent de nombreuses crises d'asthme chez les personnes aux voies respiratoires sensibles.

  • Ozone

    L'ozone est un gaz qui se forme sous l'influence de la lumière solaire à partir d'oxydes d'azote et d’hydrocarbures. Surtout pendant l'été, nous avons détecté des concentrations élevées d'ozone dans l'air. Cela peut causer des essoufflements, de l'irritabilité des yeux, du nez et de la gorge, de l'anxiété et des vertiges.

  • Particule
    fine

    Particule fine est un terme générique pour les petites particules, invisibles à l'œil nu, qui flottent dans l'air. Plus les particules sont petites, plus elles s’enfoncent loin dans les poumons. La matière particulaire affecte principalement le système respiratoire et cardio-vasculaire.


  • Suie

    La suie est composée de petites particules provenant de la combustion. Elle est également appelée fumée noire ou carbone élémentaire. La concentration de suie dans l'air augmente les symptômes respiratoires et la réduction de la fonction pulmonaire chez les enfants.